Pour les entrepreneurs il n’y a pas de CV qui tiennent. Pour trouver des clients, obtenir des investissements, travailler avec des fournisseurs et tout simplement pour gérer leur activité, c’est leur personnalité qui fait la différence. En tout cas, c’est le projet qu’ils ont mis en place et leur façon de le présenter. Les entrepreneurs n’en ont pas toujours conscience, pourtant les soft skills font partie de leurs grandes forces.

Comment les soft skills influencent la vie d’un entrepreneur ?

Les soft skills ce sont ces qualités humaines et personnelles qui composent notre personnalité, qui conditionnent notre savoir-être et qui déterminent nos réactions.

Dès lors, elles ont l’occasion de s’exprimer dans de nombreux domaines de nos vies. 

Toutefois, être entrepreneur est un choix particulier. Il implique d’opter pour une voie professionnelle non conventionnelle. Entendez par là être à l’opposé de la recherche d’un CDI avec le confort que cela représente pour la grande majorité des gens.

Être entrepreneur implique de devoir prendre de nombreuses décisions, mais aussi d’avoir un état d’esprit bien spécifique. Il faut parvenir à être son propre leader, à impulser le mouvement et éventuellement à manager une équipe.

S’il y a différentes façons d’entreprendre, on constate certaines constantes chez les entrepreneurs.

En effet, ils ont souvent dû affronter le regard et le jugement des autres et de leurs proches. De même, ils ont dû passer par une phase de récolte d’informations pour trouver le meilleur pour eux de mener à bien leur projet.

Ils sont amenés à réaliser régulièrement de nombreuses tâches administratives telles que la comptabilité et plus généralement, ils acquièrent de manière continue de nouvelles compétences parfois très éloignées de leur cœur de métier. 

C’est là tout l’enjeu des soft skills. Les compétences techniques qui permettent de faire votre job ne sont pas les seules gages de votre réussite en tant qu’entrepreneur. Ce sont avant tout vos soft skills qui vont vous permettre de mettre en œuvre votre projet et d’atteindre vos objectifs.

Les 15 soft skills de l’entrepreneur idéal

Nous allons commencer par un disclaimer : la liste qui va suivre est celle des soft skills de l’entrepreneur idéal. Gardez bien en tête qu’il n’existe pas. Donc, c’est normal de ne pas toutes les avoir et ce n’est pas pour cela que vous ne pourrez pas être un bon entrepreneur.

Ce sont des qualités personnelles et transversales qui facilitent l’expérience entrepreneuriale. Être doté de quelques unes est déjà une très grande force.

Maintenant voyons les soft skills de l’entrepreneur idéal :

  1. l’audace. Oser est le propre de l’entrepreneur. Ne serait-ce que lors de son lancement dans cette nouvelle activité professionnelle. Mais l’audace sera également une grande force tout au long de sa vie d’entrepreneur. C’est elle qui lui donne sa motivation, la volonté d’innover et le courage de se lancer ;
  2. la vision stratégique. Elle permet d’avoir une ligne directrice et de mettre en place le plan d’action qui convient pour atteindre ses objectifs ;
  3. la créativité. Véritable atout pour un entrepreneur quand il s’agit de trouver une nouvelle idée de produit ou de service, mais aussi pour traiter les sujets de manière différente ;
  4. la curiosité. C’est elle qui va pousser l’entrepreneur à aller chercher les informations là où elles se trouvent, à se renseigner sur ces possibilités. Elle permet de découvrir de nouvelles choses en permanence qui viennent nourrir l’entreprise ;
  5. l’esprit critique. Il est toujours bon de savoir prendre du recul sur ce que l’on fait et d’analyser la concurrence pour identifier ce que l’on pourrait faire mieux qu’elle ;
  6. la capacité à apprendre. Elle vient compléter la curiosité. Un entrepreneur est un couteau suisse. Il acquiert des compétences diverses et variées pour développer son projet ;
  7. la communication. Un entrepreneur interagit avec de nombreuses personnes (clients, employés, investisseurs, fournisseurs, etc.). Il doit être en mesure de faire passer son message de manière très claire que ce soit à l’écrit ou à l’oral, en rendez-vous individuel ou en réunion ;
  8. la négociation. Toujours utile que ce soit avec les clients ou les fournisseurs ;
  9. la persévérance. C’est souvent la clé de la réussite des entrepreneurs à succès. C’est cette détermination qui fait la différence ;
  10. l’adaptabilité. Quand on est entrepreneur, tout ne se passe pas comme prévu. Chaque jour à son lot d’imprévus. Être flexible est un vrai plus pour ne pas être envahit par le stress ;
  11. la résilience. Cette capacité à rebondir est une grande force pour un entrepreneur. Même en cas d’échec, il trouve le moyen de faire un nouvel essai en ajustant les paramètres ;
  12. la gestion du temps. Il faut être partout à la fois quand on est entrepreneur. Une bonne organisation est donc un véritable atout ;
  13. la concentration. Être capable de rester focus sur ce que l’on est train de faire, et ne pas se disperser est une grande qualité pour un entrepreneur qui reçoit de nombreuses sollicitations ;
  14. l’esprit d’équipe. Cela paraît évident quand l’entrepreneur est à la tête d’une équipe, mais l’esprit d’équipe est aussi une soft skills appréciée chez les solopreneurs. Quand ils parviennent à former un véritable partenariat avec leurs clients et leurs fournisseurs, en pensant leur activité comme un tout, c’est alors que leur activité connaît un bond ;
  15. l’intelligence émotionnelle. Reconnaître et comprendre ses émotions et celles des autres pour adapter son comportement est une qualité indéniable pour un entrepreneur.

Les soft skills sont donc une grande force pour un entrepreneur. Ce sont elles qui permettent de se différencier. Être conscient de ses soft skills permet de capitaliser sur ces forces, mais aussi de travailler ses axes de progression. Car oui, il est tout à fait possible de développer ses soft skills.

Pour en prendre conscience, vous pouvez vous faire accompagner