Le manager de demain sera-t-il véritablement différent de celui d’hier et d’aujourd’hui ? Certes il y a toujours eu de grandes tendances, voire des modes en matière de management. Mais est-ce pour autant une réelle transformation ? Il semblerait que oui !

Le monde de l’entreprise est en plein bouleversement et le changement est déjà initié.

Que vous soyez déjà manager et vous vous souhaitiez vous préparer ou que vous envisagez de devenir manager, une chose est certaine : les soft skills  seront de la partie.

Nous vous proposons donc de découvrir les soft skills du bon manager de demain.

Pourquoi le manager de demain ne peut-il pas être le manager d’hier ?

Le monde du travail est en pleine transformation. Les collaborateurs sont en quête de sens au travail, et dans le même temps l’environnement dans lequel ils évoluent se complexifie. 

Les méthodes et les outils évoluent en permanence, ils ont besoin d’un repère en qui ils ont confiance, avec qui ils peuvent échanger.

On comprend alors que le manager d’hier, l’expert qui a été promu, faisant preuve d’autorité et de rigidité, ne sera pas en mesure d’accompagner les équipes vers leur zone d’excellence. Au contraire, le management de demain tend vers la bienveillance, l’écoute et l’empathie.

L’heure est à l’humain.

Le manager d’aujourd’hui et a fortiori de demain doit inspirer confiance.Il doit être capable de montrer qu’il comprend le monde dans lequel il évolue, qu’il sait s’adapter, mais aussi communiquer avec les autres.

En somme, le manager de demain est inspirant et motivant pour ses équipes.

On est donc bien loin des compétences techniques apprises à l’école. Ce sont clairement les soft skills, c’est-à-dire les compétences personnelles qui feront la différence entre un bon et un mauvais manager.

Quelles sont les soft skills du manager de demain ?

Avant de pouvoir se concentrer sur les autres, le manager doit connaître ses propres qualités, ses points d’amélioration. Il doit se connaître. Pour cela, la première étape est d’identifier ses propres soft skills.

Parmi les soft skills du manager de demain, on retrouve en tête de liste les trois soft skills les plus recherchées par les entreprises de manière générale, à savoir : 

  • la résolution de problèmes complexes afin de trouver des solutions efficaces rapidement dans un environnement technique toujours plus sophistiqué ;
  • la créativité. Le fameux “penser en dehors de la boîte” pour repousser les limites, innover quel que soit le sujet ;
  • la pensée critique est souvent vue comme paradoxale pourtant elle fait avancer les organisations. C’est en prenant du recul et en remettant en question les informations que l’on affine son esprit d’analyse.

En complément de ses soft skills, le manager de demain doit également être capable de gérer les personnes, c’est-à-dire de coordonner les activités. Il sait identifier les soft skills de ses collaborateurs et leur permet de les exprimer dans les tâches où ils seront le plus performants.

Cela va de pair avec l’intelligence émotionnelle. Le manager sait observer et adapter son comportement au profil de ses collaborateurs. Il leur offre le niveau d’autonomie dont ils ont besoin. Même s’il doit manager à distance avec le développement du télétravail, ses capacités d’écoute et d’empathie lui permettent d’identifier facilement les points de blocage et les leviers de performance.

En outre, le manager est doté d’une flexibilité cognitive qui lui permet de s’adapter aux évolutions de son environnement. Il est alors capable d’accompagner le changement auprès de ses équipes.

Enfin, on attend d’un manager qu’il sache prendre des décisions à son niveau. Il n’est plus question de suivre un process hiérarchique sans fin. Il prend ses responsabilités.

Et le leadership dans tout ça ?

Si pendant longtemps, la première – et peut-être la seule qualité – citée pour définir un bon manager était le leadership, nous venons de voir que ce n’est plus tellement le cas. Du moins, la vision du leadership évolue.

En effet, être doté de leadership ne signifie plus uniquement avoir du charisme, faire preuve de pragmatisme ou de vision stratégique.

Désormais, un leader est une personne qui dispose d’une grande intuition et qui sait écouter et communiquer efficacement avec les autres. Le manager de demain sait donc négocier et persuader tout en étant profondément bienveillant.

Le manager de demain est le garant de la réussite commune, il véhicule et incarne les valeurs fortes de l’entreprise afin de développer une véritable culture de l’entreprise qui emporte l’adhésion de tous. Sa posture n’est plus celle d’un supérieur hiérarchique, mais celle d’un entrepreneur.

Et si finalement le leadership cédait du terrain au profit de l’entrepreneurship ?

Les soft skills du manager de demain ne sont que le reflet des évolutions en cours dans les organisations et les mentalités en entreprise. La quête de sens, la responsabilisation et le besoin d’être soutenu dans un environnement en perpétuel changement ressentis par les collaborateurs, nécessitent d’avoir un manager de confiance, bienveillant et créatif.