Rien ne se passe comme prévu, c’est la seule chose que nous apprend le futur en devenant du passé. (Daniel Pennac)

Rien ne se passe comme prévu, c’est la seule chose que nous apprend le futur en devenant du passé. Cette situation n’est pas de moi mais de Daniel Pennac, en revanche je l’utilise je crois mais quotidiennement puisqu’à chaque fois, à chaque action, c’est toujours ce que je me dis.
Alors pourquoi ? Très certainement pour se rassurer, on sait tous qu’il faut un plan
Rien ne se passe jamais comme prévu, jamais, jamais, jamais
Alors faut-il avoir un plan ? La réponse est oui, on te dit toujours qu’il faut avoir un plan, oui parce que si tu ne sais pas où tu veux aller, en principe tu ne peux pas y aller, puisque tu ne sais pas où c’est.
Alors on se dit qu’il faut un plan, qu’il faut des étapes, surtout si par exemple tu es entrepreneur, pour atteindre tes objectifs il faut vraiment savoir les étapes, les jalons, tout ce qui va pouvoir t’amener à réaliser cet objectif. Je connais des personnes qui ont vraiment des process pour tout, tout est prévu, tout est encadré, en cas de telles actions c’est ça, telle action, il faut réagir tout ça…
ça c’est un vrai plan.
Mais peut-être que ça les rassure, mais si en l’occurrence rien ne se passe jamais comme prévu comment ça se passe ?
Alors en fait la question principale revient à se demander est-ce que je suis prêt ? et là j’ai le regret de t’annoncer que tu ne le seras jamais
Jamais, jamais, jamais.
Que ce soit dans dans ta vie professionnelle, dans l’entreprenariat, j’ai même envie de dire dans ta vie personnelle c’est-à-dire que parfois tu peux te demander par exemple est-ce que je suis prêt à faire un bébé ? alors là tu as le plan, le plan en principe si tu essayes de voir le point de vue pragmatique, est-ce que tu es en couple ? (c’est un peu mieux) est-ce que tu as les moyens financiers de subvenir au besoin de ta famille ? est-ce que tu vas pouvoir ? … voilà vraiment des considérations pragmatiques, comme ça tu élabores le plan et après tu te dis est ce que je suis prêt ?
Mais non tu ne le seras jamais puisque rien ne se passera jamais comme prévu.
On pense pourtant à chaque fois qu’on a tout prévu, on se dit on s’est renseigné, je vais refaire le parallèle avec une grossesse justement c’est-à-dire que tu as neuf mois justement pour t’y préparer, la nature est très bien faite pour ça, tu as neuf mois pour apprendre, étudier, tu sais en plus avec les hormones tu montes, tu descends, tu imagines plein de choses donc tu observes beaucoup les autres enfin je sais pas, je parle essentiellement pour moi, tu observes beaucoup les autres et tu te dis non mais moi je ferais pas comme ça, non mais moi je ferais comme ça, moi je ferais différemment, tu vois parce que on a tous au fond de nous ce petit sentiment « je ne suis pas comme les autres, moi je prévois, j’anticipe, je ferais attention à ça, je n’ai pas envie de reproduire ce qui a pu se passer pour moi, avec mes parents etc… enfin on croit tous cela mais ce n’est pas du tout ce qui se passe.
Le secret c’est vraiment une préparation et après un lâcher prise puisque il faut savoir surtout être agile
Alors bien évidemment si tu te dis toujours je ne serais jamais prêt peut-être que tu ne passeras jamais à action et ça ça s’appelle la procrastination et comment éviter la procrastination ? mais en fait non tu prévois un plan Et d’un point de vue pragmatique et surtout tu prends la décision, et tu ne doutes pas.
Je ne suis pas trop spiritualité, enfin je ne suis pas trop religion, mais j’ai lu un livre qui racontais l’histoire de Jésus marchant sur l’eau, et oui, et un apôtre a voulu faire pareil et Jésus lui a dit lève-toi et marche et lui a tendu la main, et l’apôtre s’est levé et a marché sur l’eau. Et au moment où il a regardé en fait en bas, il s’est mis à douter et là il s’est enfoncé dans l’eau.
C’est toujours la même chose. C’est comme lorsque tu traverses un pont suspendu on te dit il ne faut pas regarder en bas, quand tu commences à regarder en bas tu as le vertige, et quand tu as le vertige tu peux vite te mettre à paniquer.
Donc il ne faut pas douter, quand tu prends une décision et que tu veux passer à l’action, tu te prépares.
Je vais te raconter une petite anecdote

Je suis assez adepte des sports extrêmes et la première fois que j’ai sauté à l’élastique, c’était de 60 m et la personne nous a dit: bon OK tout est sécure, l’élastique, les mousquetons, tac tac, il t’explique un petit peu comment ça va se passer. Ils te disent attention on va monter sur la nacelle et quand on sera là-haut et que tu prends la décision de sauter, il va falloir faire 1… 2… 3… et il ne faut pas hésiter, il faut y aller en plus on sautait en duo donc à partir du moment où tout est prêt tu y vas.
Avec cette chaîne je vais te montrer que rien ne se passe jamais comme prévu
jamais, jamais, jamais.