Dans le cadre de votre recherche d’emploi, vous entendez des tonnes de conseils sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire sur votre CV. En même temps, vous entendez de plus en plus parler des soft skills, mais vous ne savez pas forcément quoi en faire ni comment les utiliser pour vous démarquer.

Et si on vous disait que « 62% des dirigeants et cadres avec des responsabilités managériales sont en effet prêt à recruter un candidat principalement sur ses compétences comportementales aujourd’hui. ». Seriez-vous convaincus de la nécessité de mettre en avant vos soft skills sur votre CV ?

Découvrez pourquoi c’est si important, et comment valoriser vos soft skills sur votre CV.

Pourquoi est-ce si important de mentionner ses soft skills sur son CV ?

Mentionner vos soft skills sur votre CV n’est pas un énième moyen de combler un trou dans un CV ou une nouvelle mise en page à la mode. Mentionner vos soft skills sur votre CV, c’est faciliter la tâche aux recruteurs (et à leurs robots).

En effet, les soft skills peuvent faire une réelle différence dans le processus de recrutement. Mais il est nécessaire que les recruteurs puissent en avoir un avant-goût, pour susciter l’envie de vous rencontrer en entretien. Et le premier contact qu’ils ont avec vous, c’est votre CV.

Et c’est un fait, les softs skills revêtent une véritable importance à leurs yeux. Les cabinets de recrutement tout comme les services de ressources humaines sont à la recherche du match parfait. Ils ne veulent pas seulement des compétences techniques apprises à l’école. Ils veulent une personne dotée de qualités humaines et sachant faire preuve de savoir-être.

Ils recrutent une personnalité, un profil qui partagera la culture de l’entreprise.

Ainsi, à compétences techniques égales (hard skills), leur choix se fera sur les soft skills.

Les soft skills sont donc un véritable élément différenciant dans le processus de recrutement.

Cela va même au-delà, puisque 85 % des recruteurs se disent prêts à faire des concessions sur les diplômes si le candidat présente toutes les qualités humaines et comportementales recherchées et 79 % d’entre eux peuvent renoncer à l’expérience professionnelle exigée.

Comprenez donc que si vous ne cochez pas toutes les cases de l’annonce en termes de diplômes ou d’années d’expérience professionnelle, mais que vous avez toutes les soft skills attendues, vous pouvez tout à fait décrochez le post. 

Mais pour cela, il faut mettre en avant vos soft skills sur votre CV.

Comment mettre en avant ses soft skills sur son CV ?

Pour parvenir à mettre en avant vos soft skills sur votre CV de manière à retenir l’attention des recruteurs, plusieurs étapes doivent être respectées.

Tout d’abord, identifiez vos soft skills. Pas uniquement pour le post, mais vraiment de manière globale. Demandez-vous quelles sont toutes les qualités personnelles dont vous disposez et listez-les.

Pour vous aider, vous pouvez vous inspirer des recommandations LinkedIn faites par vos anciens collègues ou responsables. C’est un bon indicateur des soft skills que vous avez pu utiliser et acquérir lors de vos précédentes expériences.

Ensuite, relisez avec attention le profil recherché pour le poste en question pour ne retenir que les soft skills pertinentes parmi toutes celles que vous possédez. Il ne s’agit pas d’en mettre cinquante dans votre CV, mais de démontrer votre aptitude à occuper le post. De plus, cela prouve que vous avez personnalisé votre CV pour cette candidature, et vous serez capables de défendre ces points lors de l’entretien.

Il faut donc trouver l’équilibre entre les soft skills que vous possédez et celles recherchées.

Par ailleurs, les soft skills viennent compléter les hard skills, mais ne doivent pas empiéter dessus. C’est alors que la mise en forme du CV va avoir son importance.

Pour valoriser vos soft skills sur votre CV plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • les insérer sous le titre ;
  • créer un cadre dédié en haut ou en bas ;
  • les intégrer dans le descriptif de vos expériences. Vous pouvez par exemple créer un encadré sur la droite intitulé soft skills dans lequel vous mettez en exergue les compétences utilisées pour chaque poste.

Cette dernière option est notre préférée, car elle permet de rester concis, mais concret.

Enfin, concernant la qualification de soft skills soyez précis. Les recruteurs ne vont pas se contenter d’un simple “curieux”. Ils veulent un profil créatif, un esprit analytique. De même, évitez le classique “leadership” qui peut facilement paraître prétentieux, et préférez mentionner un esprit d’équipe, l’optimisme, la coordination, la flexibilité, l’intelligence relationnelle, des facilités de communication, etc.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que le recruteur vous interrogera sur ces points lors de l’entretien d’embauche. Vous devez donc être capable d’illustrer vos soft skills à travers quelques expériences concrètes.

Un CV sans soft skills, n’est pas un CV en 2020. Et on exagère à peine. C’est une réelle attente des recruteurs et comme tous les candidats ne mentionnent pas leurs soft skills explicitement dans leur CV, c’est un moyen supplémentaire pour vous de vous démarquer. Mettre en avant vos soft skills dans votre CV est essentiel, vous pouvez également rappeler les plus pertinentes pour le poste dans votre lettre de motivation pour renforcer encore davantage vos propos.