Dans le monde professionnel, on ne cesse de faire référence aux compétences et aux connaissances de chacun. Toutefois, il est rare de préciser s’il s’agit plutôt de hard skills ou de soft skills. La différence est pourtant notable.

SOFT SKILLS ET HARD SKILLS : QUELLES DIFFÉRENCES ?

Il est important de bien comprendre ce qui se cache derrière les termes de soft skills et de hard skills. En effet, c’est en appréhendant ces notions qu’il sera possible d’identifier les différences entre les deux ainsi que les enjeux de chacune.

LES HARD SKILLS, DES COMPÉTENCES AVANT TOUT TECHNIQUES 

DÉFINITION DES HARD SKILLS

Les hard skills sont des compétences techniques apprises dans le cadre de l’apprentissage scolaire ou d’une formation professionnelle.

Il s’agit de capacités spécifiques, quantifiables et démontrables. Elles sont d’ailleurs souvent reconnues par un diplôme ou un certificat. Une fois acquises, ces connaissances sont durables.

Cette notion renvoie généralement au savoir-faire.

QUELLE EST LA VALEUR DES COMPÉTENCES TECHNIQUES DANS LE MONDE PROFESSIONNEL ?

Lors de l’élaboration d’une fiche de poste, les services de ressources humaines listent systématiquement les compétences techniques nécessaires à l’obtention du poste. Les hard skills ont donc toujours une valeur.

Toutefois, ces attendus métiers ne sont valables qu’à un instant T. Dans un univers professionnel où tout évolue très vite notamment les technologies utilisées, les collaborateurs doivent être en mesure d’apprendre en continu et de s’adapter. Cette recherche d’agilité est l’une des raisons pour lesquelles les soft skills sont de plus en plus plébiscitées.

LES SOFT SKILLS, DES COMPÉTENCES HUMAINES ESSENTIELLES

DÉFINITION DES SOFT SKILLS

Les soft skills sont des compétences transversales liées à la personnalité. Dès lors, elles sont informelles et subjectives.

Ces qualités humaines peuvent être innées ou acquises au cours du temps à travers différentes expériences professionnelles ou personnelles.

Trois grandes catégories de soft skills peuvent être distinguées. On retrouve ainsi des compétences personnelles, sociales et méthodologiques.

Les soft skills sont associées au savoir-être. On parle même d’intelligence comportementale ou relationnelle.

QUELLE EST LA PLACE DES SOFT SKILLS ACTUELLEMENT ?

Plus de 70% des employeurs accordent autant d’importance aux soft skills qu’aux hard skills. On ne peut donc plus ignorer l’importance des qualités personnelles dans le milieu professionnel.

En effet, la gestion de projet et le travail en équipe en mode collaboratif nécessitent de s’entourer de collaborateurs faisant preuve à la fois d’une grande capacité d’écoute, d’organisation tout en ayant un fort leadership. La communication est également une aptitude très prisée.

SOFT SKILLS ET HARD SKILLS, DES COMPÉTENCES COMPLÉMENTAIRES

Vous l’aurez compris les hard skills ne suffisent plus à convaincre les recruteurs et les RH. Avoir un CV avec une liste impressionnante de diplômes ne suffit plus. C’est un atout, mais pas une fin en soi.

Entre deux candidats ayant les mêmes certifications, l’entreprise choisira celui qui a le profil le adapté à la culture de l’entreprise.

Car aujourd’hui, les employeurs ne cherchent plus des compétences spécifiques, mais bien des profils.

Des personnes capables d’évoluer, de s’adapter et de faire preuve d’initiative.

Toutefois, les soft soft skills ne vont pas sans les hard skills. Le candidat idéal pour un post est celui qui réunit à la fois les compétences techniques et les qualités personnelles
C’est ce qui fait de vous quelqu’un d’unique. Personne d’autre n’a exactement le même bagage universitaire et les mêmes compétences humaines. C’est ce combo singulier qui vous permettra de vous démarquer. La question n’est donc pas vraiment les soft skills contre les hard skills, mais comment allier les deux pour vous épanouir dans votre vie professionnelle.