Rappelons-le, les soft skills sont ces compétences transversales et humaines qui ont trait à la personnalité. Bien qu’évolutives, elles ne s’acquièrent pas à l’école. Il existe un très grand nombre de soft skills qui s’expriment de différentes manières On distingue trois grands types de soft skills : les compétences personnelles, les compétences sociales et les compétences professionnelles. Nous vous proposons de voir plus en détail ce que chacune de ces catégories recouvre.

LES COMPÉTENCES PERSONNELLES

Les soft skills relevant de la famille des compétences dites personnelles sont celles qui vont définir un individu de manière unique. Ces compétences humaines sont transversales et vont naturellement avoir des impacts sur les autres types de soft skills.

Parmi les très nombreuses compétences personnelles que peut posséder une personne, nous pouvons citer par exemple, l’intelligence émotionnelle, la connaissance de soi, la résilience ou bien encore l’enthousiasme.

Dans le milieu professionnel, certaines soft skills sont particulièrement recherchées.

Ainsi, les employeurs et les managers apprécient l’engagement, car il pousse les personnes à se dépasser, à accueillir positivement l’annonce de nouveaux challenges. Cette compétence, bien que très personnelle, va aussi avoir des conséquences sur l’état d’esprit du reste du groupe. Il en est de même de la motivation.

La curiosité est également valorisée par les entreprises. Cette appétence à apprendre de nouvelles choses, à acquérir de nouvelles compétences et à rester en veille est clairement un plus pour l’employeur.

Autre soft skill personnelle que nous pouvons aborder ici, la responsabilité personnelle. Il s’agit d’être en mesure de faire preuve de maturité en assumant ses actes et en étant capable de prendre des décisions. Les personnes qui possèdent cette soft skills défendent régulièrement leurs idées et leur position.

D’autre part, l’autodiscipline est également une soft skills qui relèvent des compétences personnelles. Elle implique d’avoir une bonne gestion de ses émotions et de contrôler ses réactions. De l’autodiscipline découlent généralement une bonne organisation et une capacité à rester focaliser sur les tâches les plus importantes.

Pour finir dans cette catégorie, deux soft skills sont à aborder. La capacité à se remettre en question et la confiance en soi. Toutes deux sont très utiles dans la vie professionnelle.

La remise en question permet de progresser et d’accepter la critique constructive, tandis que la confiance en soi permet de bien se connaître, d’identifier ses forces et de capitaliser dessus. L’idéal étant de trouver l’équilibre entre les deux.

LES COMPÉTENCES SOCIALES

Les compétences sociales peuvent être également appelées compétences interpersonnelles ou comportementales. Il s’agit donc d’aptitude à interagir avec son environnement et les personnes qui y évoluent.

Ce type de soft skills est plébiscité par les recruteurs, car elles favorisent la cohésion, la culture d’entreprise et la qualité de vie au travail de manière générale.

Là aussi, il existe un très large panel de soft skills relevant de compétences sociales. Nous avons choisi de faire un zoom sur quelques-unes :

  • l’empathie est un terme souvent mal employé. L’empathie est avant tout la capacité à prendre en compte les sentiments d’autrui. Cette sensibilité associée à l’intelligence émotionnelle permet d’entretenir des relations apaisées et basées sur l’humain ;
  • la communication est certainement LA compétence phare en entreprise. Verbale ou non verbale, cette aptitude à formuler clairement vos pensées et à bien interpréter les signaux renvoyés par vos interlocuteurs permet d’éviter les points de blocage et de frustration ;
  • la capacité d’intégration permet de trouver rapidement sa place dans un groupe déjà établi. Cette faculté facilite donc la prise de poste et permet d’être efficace plus rapidement ;
  • le leadership. Diriger, superviser, convaincre, gérer les performances ainsi que les aspects plus politiques voilà les différentes facettes que recouvre la notion de leadership. Il s’agit qu’une qualité essentielle à tout bon manager ;
  • le travail en équipe est souvent incontournable pour les salariés. Managers ou collaborateurs, tous doivent être capables de travailler ensemble afin d’atteindre un objectif commun. Maîtriser cette soft skills devrait faire partie du kit de survie en entreprise !
  • l’esprit critique est une soft skills qui n’a pas toujours été mise en avant. Pourtant elle participe à la remise en question de soi, mais aussi de challenger les informations et les process.

LES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES

Enfin à côté des compétences personnelles et sociales, un autre type de soft skills ne doit pas être oublié. Il s’agit des compétences professionnelles ou méthodologiques. Elles ne doivent pas être confondues avec les hard skills.

Les compétences professionnelles ne sont pas des compétences techniques. Ce sont davantage des compétences concrètes dans la pratique d’un métier. Le plus souvent, ce sont des compétences personnelles qui se matérialisent dans le cadre professionnel.

Nous pouvons citer à titre d’exemple l’organisation, la résistance au stress ou la capacité à absorber une importante charge de travail. Il en va de même de l’éthique, de l’esprit d’analyse ou du sens du service client.

La capacité à résoudre des problèmes complexes est aussi l’une de ces soft skills, car elle s’appuie sur une faculté à analyser, synthétiser puis à décider de manière méthodique.

RÉCAPITULATIF DES DIFFÉRENTS TYPES DE SOFT SKILLS ET EXEMPLES

Les compétences personnellesLes compétences socialesLes compétences professionnelles

intelligence émotionnelle
résistance à une forte charge de travail
responsabilité personnelle
engagement
motivation
curiosité
autodiscipline
réflexion sur soi / remise en question
confiance en soi
résilience
l’enthousiasme


empathie
capacité d’intégration
communication
esprit critique
leadership
travail en équipe

organisation
esprit d’analyse
esprit de synthèse
résolution de problèmes complexes
gestion du stress
gestion de la charge de travail
éthique
sens du service client

Récapitulatif des différents types de soft skills et exemples

Cette présentation synthétique des différents types de soft skills n’a pas pour but de vous donner l’impression que vous devez cocher toutes cases. L’objectif est d’illustrer de manière concrète les différentes soft skills afin que vous puissiez mieux appréhender cette notion et identifier plus facilement celles qui vous correspondent.